Bourgeons en Éclat : Les grands tournants … Le sommeil

Il est presque impossible d’exagérer à quel point Ricky a changé la dynamique de notre famille, son arrivée a tout chaviré.
La personnalité de Ricky est au pôle opposé de celle d’Eddie, ils sont aussi différents l’un de l’autre que le jour et la nuit.
Eddie était un enfant calme qui n’aimait rien de mieux que jouer avec ses blocs Lego tout en regardant la télé, il pouvait rester au même endroit pendant des heures. Il faisait une petite sieste en début d’après-midi, se réveillait de bonne humeur puis mangeait en souriant aux chiens.
Ricky, lui, ne restait jamais en place, un vrai coup de vent. Il avait à peine 18 mois et quand il n’essayait pas de descendre les escaliers pour chasser les chiens, il était dans la cuisine à répandre un contenant de Nestlé Quick. C’était une difficile période de transition, un autre Grand tournant. À l’heure des repas, il fallait l’attacher dans sa chaise haute et le nourrir à la cuiller, sans quoi il y en aurait eu partout.
Et que dire de l’heure du coucher.
Pour mettre Eddie au lit, c’était tout simple, nous le préparions sans tapage, et peu après que son jouet préféré commençait à jouer de la musique, il était endormi. Mais avec Ricky, c’était une toute autre paire de manches.
Ricky semblait avoir une source inépuisable d’énergie, c’était comme si rien ne pouvait l’arrêter. Dans les premiers temps, nous trouvions cela un peu amusant, mais après plusieurs jours sans sommeil, debout aux petites heures après de longues journées au travail, notre patience arrivait à ses limites. Nous avions grand besoin de répit, et d’une solution.
Voyez-vous, les habitudes de sommeil de Ricky étaient complètement déréglées. Il pouvait se réveiller à 6 heures, jouer jusqu’à dix heures, faire la sieste jusqu’à midi, se relever jusqu’à temps pour dîner, puis continuer sans arrêt jusqu’à 10 ou 11 heures le soir. Et parfois, juste pour le plaisir, il sortait de son berceau la nuit pour un faire peu d’exercice. Un vrai petit lapin Energizer.
Donc, avant d’en arriver à faire quelque chose de regrettable, ma femme et moi avions décidé d’essayer quelque chose de nouveau. Nous remercions la providence d’avoir découvert la mélatonine*. Certains d’entre vous pensez peut-être qu’il faut une prescription pour ce produit, mais ce n’est pas le cas, il est disponible en vente libre à la pharmacie. Mais attention, certains enfants ont des cauchemars quand ils en prennent; quand vous donnez des médicaments à vos enfants, peu importe quoi, il faut les surveiller attentivement pour s’assurer qu’il n’y a pas d’effet secondaire négatif. Par exemple, au début nous en donnions à Eddie, mais il avait tendance à faire des cauchemars et nous avons cessé de lui en donner dès que nous nous en sommes aperçus.
Il a fallu 6 semaines pour complètement changer les habitudes de sommeil de Ricky; un Grand tournant pour lui et pour nous, puisque les niveaux de stress à la maison ont baissé considérablement. Même encore aujourd’hui, Ricky a de l’énergie à revendre, et nous l’inscrivons à plusieurs activités parascolaires pour l’aider à se sentir calme à l’heure du coucher.
Sur ce, je conclus ce volet de notre histoire. Je continuerai de raconter les péripéties de notre petite famille dans un prochain chapitre. Prenez bien soin de vous et les uns des autres
Nick Baane, père d’Eddie et Ricky
Nous remercions Nick Baane de son franc témoignage. Le manque de sommeil peut mettre la vie en danger. Cette histoire soulève un sujet de discussion important. Ci-dessous quelques ressources fondées sur des données probantes, ainsi que des suggestions où chercher des ressources de soutien dans votre région.
Ressources sur le sommeil : les données probantes