Communiqués de presse

CASDA-ACTSA_20160418

Au second sommet national sur l’autisme à Ottawa les 17 et 18 avril 2016! L’honorable Mike Lake, le sénateur Jim Munson qui est photographié ici, parmi plusieurs autres politiciens de partis politiques distincts, se tiennent auprès de leaders venant de partout au Canada pour prendre un autre pas vers le changement pour tous les Canadiens affectés par les troubles du spectre de l’autisme (TSA). Cette initiative existe grâce à l’ACTSA.

Membre de l’Alliance canadienne des troubles du spectre autistique (ACTSA) depuis 2015, un sommet national de leadership pour les enfants et les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), Dre Hébert souhaite partager avec vous un bref résumé de l’état de la situation des canadiens qui ont un TSA.

Lors d’un rassemblement à Montréal en 2012 afin de sensibiliser le public aux besoins criants des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), Dre Michèle Hébert propose une nouvelle politique nationale pour résoudre les problèmes liés au délai d’attente à travers le Canada. La loi américaine au nom de « Individuals with Disabilities Education Act (IDEA) », est, selon elle, une loi à considérer pour la protection des droits des nourrissons et des enfants de la petite enfance ayant un TSA. Pour écouter ce bref entretien à la radio, cliquez le lien ci-dessous (en anglais seulement). 

Dre Hébert a également partagé, lors d’une entrevue à Canal M en 2013, la solution offerte par Bourgeons en Éclat© afin de réduire le délai d’attente pour les enfants ayant un TSA, qui nécessitent des ressources spécialisées. Pour écouter l’entrevue, cliquez le lien ci-dessous.